Lightweight Directory Access Protocol (LDAP)
1
8/10
Lightweight Directory Access Protocol
PROTOCOLES / 1 juin 2017

Développé en 1993 par l’université du Michigan, LDAP signifie Lightweight Directory Access Protocol. C’est un protocole standard dont l’objectif est de gérer des annuaires. il permet d’accéder à des bases d’informations sur les utilisateurs d’un réseau par l’intermédiaire de protocoles TCP/IP. Les bases d’informations sont généralement relatives à des utilisateurs. Mais elles permettent également la gestion de matériel dans les entreprises par exemple. L’objectif premier de ce protocole était de remplacer le protocole DAP en l’intégrant à la suite TCP/IP. Le protocole DAP (Directory Access Protocol) permettait d’accéder au service d’annuaire X.500 de l’OSI. Ainsi, DAP est devenu un annuaire natif dès 1995, ne servant plus uniquement à accéder à des annuaires de type X500. Voilà pourquoi nous pouvons considérer LDAP comme une version allégée du protocole DAP, d’où son nom de Lightweight Directory Access Protocol. LDAP permet de définir la manière dont est établit la communication entre un client et le serveur. En conséquence, il fournit à l’utilisateur des commandes pour se connecter, se déconnecter, rechercher, comparer, créer, modifier ou effacer des entrées. LDAP va également intégrer des mécanismes de chiffrement, tels que SSL ou TLS, et d’authentification comme SASL. Couplés à des règles d’accès, ils permettront de protéger…