Programmation orientée aspect
1
7.4/10
Programmation Orientée Aspect
GÉNIE LOGICIEL / 28 mai 2017

On oppose généralement la programmation orientée objet et la programmation orientée aspect. Les techniques de conception logicielles actuelles tentent d’architecturer les applications en modules a priori indépendants les uns des autres. En effet, ces modules gèrent des aspects différents du système conçu. C’est le principe même de la programmation orientée objet qui découpe le logiciel en unités de sens (les objets). Mais dans la pratique, on s’aperçoit que ces couches logicielles sont intimement liées : c’est l’entrecroisement des aspects techniques. Ainsi, une couche logicielle initialement dédiée à gérer la logique métier applicative, va se retrouver dépendante de modules gérant les aspects transactionnels, journalisation, etc. Se limiter aux méthodes de programmation ‘classiques’ conduit ainsi à une complexification du code, de son développement et de sa maintenance. Il a donc été introduit un nouveau concept permettant de gérer les aspects transversaux d’une application : la programmation orientée aspect. L’inversion de contrôle mise en œuvre par la programmation par aspect permet d’extraire les dépendances entre objets/modules (aspects techniques entrecroisés). C’est depuis l’extérieur de ces modules que se gèrent les dépendances. Elles sont spécifiées dans des composants du logiciel nommés aspects. AspectJ et la programmation orientée aspect AspectJ, une extension à Java, permet d’ajouter…

Vagrant
1
7.7/10
Vagrant
GÉNIE LOGICIEL / 27 mai 2017

Vagrant est un logiciel libre et open-source pour la création et la configuration d’environnements virtualisés. En effet, il permet de créer des machines virtuelles qui seront utilisées pendant la phase de développement d’une application. Elles permettent d’obtenir l’environnement souhaité sans pour autant changer la configuration de la machine du développeur. De plus, la configuration de la machine virtuelle sera simple à exporter ou à importer. En effet, le logiciel va stocker la description complète de l’environnement de développement dans un fichier écrit en Ruby. Développé par Mitchell Hashimoto et John Bender depuis début 2010, le groupe HashiCorp a été créé afin d’assurer le développement du logiciel à temps plein. Ce logiciel s’avère être un outil qui simplifie la création ainsi que la gestion d’environnements virtualisés. Vagrant permet de travailler dans un environnement reproductible avec les mêmes versions quelles que soient les dépendances. Il s’avère d’ailleurs compatible avec la majorité des systèmes d’exploitation actuels, puisqu’il utilise le principe de virtualisation. Ainsi, un développeur travaillant sous Mac aura accès au même environnement qu’un développeur travaillant sous Windows ou , et ceci en conservant son IDE favori. Comment Vagrant fonctionne-t-il ? Vagrant est une surcouche développée sur des solutions de virtualisation telles que…

Propriétés ACID
1
6.6/10
Les propriétés ACID
BASES DE DONNÉES / 27 mai 2017

Ce mémoire aborde les problématiques ACID dans le contexte du big data. Les propriétés ACID (atomicité, cohérence, isolation et durabilité) forment un ensemble de propriétés dont l’objectif est de garantir la fiabilité d’exécution d’une transaction informatique. En matière de bases de données, on peut identifier une transaction informatique comme étant une opération effectuée sur les données. Il s’agira par exemple d’un transfert de fonds depuis un compte bancaire vers un autre. Bien que ce transfert implique plusieurs actions telles le débit d’un compte et le crédit d’un autre, il s’agit finalement d’une seule transaction. A la fin des années 1970, Jim Gray a défini un ensemble de propriétés à même de garantir des transactions fiables.  Il a lors développé un certain nombre de technologies pour les mettre en œuvre automatiquement. Puis, en 1983, Andreas Reuter et Theo Härder ont créé l’acronyme ACID afin de désigner ces propriétés. Que signifie concrètement ACID ? Atomicité La propriété d’atomicité assure qu’une transaction se fait soit au complet soit pas du tout. Si une partie de la transaction ne peut se faire, il faudra alors effacer toute trace de la transaction. Puis, remettre les données dans l’état où elles étaient avant la tentative de…

Unified Modeling Language (UML) et design patterns
1
7.6/10
UML & Design patterns
ARCHITECTURE LOGICIELLE / 26 mai 2017

UML pour Unified Modeling Language, est né en octobre 1994 au sein de la société Rational Software Corporation sur une idée de Grady Booch et de James Rumbaugh. La version 1.1 d’UML a été standardisée par l’OMG (Object Management Group) le 17 novembre 1997 suite à une demande de collaboration de plusieurs grande entreprises américaines. Parmi celles-ci, nous pouvons notamment citer Hewlett-Packard, IBM,vMicrosoft et Oracle. L’ Unified Modeling Language a été conçu pour modéliser différents types de systèmes, de taille quelconque et ceci pour tous les domaines d’application (gestion, science, temps réel, système embarqué). Ainsi, UML permet de diviser le système d’information (d’une organisation) entre un système métier et le système informatique. Le système métier doit modéliser les aspects statiques et dynamiques de l’activité selon une vision externe et une vision interne. De cette manière, le système métier ignore l’implémentation technique. De son côté, le système informatique recouvre la partie automatisée du système métier concrétisant les choix effectués parmi les différentes technologies disponibles. Les concepts manipulés sont les mêmes, pour chacun de ces deux niveaux d’abstraction. UML est fortement inspiré de l’approche 4+1 vues indépendantes (logique, composants, processus, déploiement et cas d’utilisation) définie par P. Kruchten. Il s’agissait alors d’exprimer les…

eXtreme programming
1
8.5/10
eXtreme Programming
MÉTHODES AGILES / 26 mai 2017

L’eXtreme Programming (XP) est une méthode agile de développement logiciel fondée sur des valeurs. Ces valeurs sont la simplicité, la communication, le feedback et le courage. Cette méthode a été développée par Kent Beck en 1996, qui a écrit le livre “Extreme Programming Explained”. XP tire son nom du fait de pousser les pratiques de développement à l’extrême. XP regroupe un ensemble de pratiques et de coordinations permettant d’améliorer la qualité des logiciels. Mais cette méthode améliore également la réactivité des équipes suite à l’évolution des besoins du client. Ainsi, XP fournit des pratiques qui s’appliquent à de petites équipes ayant besoin de développer rapidement des logiciels. On peut ranger ces pratiques en trois catégories qui sont la programmation, la collaboration et la gestion de projet. Par ailleurs, le processus de mise en place d’XP s’articule autour de phases qui s’enchaînent les unes après les autres et qui constituent son cycle de vie. Attribuer à chaque membre de l’équipe un rôle bien défini permet de mener correctement un projet XP. Une méthode agile comme XP intègre le changement comme un paramètre et non comme un risque pour le projet. L’agilité permet le changement au sein d’un projet mais également dans…