Programmation orientée aspect
1
7.4/10
Programmation Orientée Aspect
GÉNIE LOGICIEL / 28 mai 2017

On oppose généralement la programmation orientée objet et la programmation orientée aspect. Les techniques de conception logicielles actuelles tentent d’architecturer les applications en modules a priori indépendants les uns des autres. En effet, ces modules gèrent des aspects différents du système conçu. C’est le principe même de la programmation orientée objet qui découpe le logiciel en unités de sens (les objets). Mais dans la pratique, on s’aperçoit que ces couches logicielles sont intimement liées : c’est l’entrecroisement des aspects techniques. Ainsi, une couche logicielle initialement dédiée à gérer la logique métier applicative, va se retrouver dépendante de modules gérant les aspects transactionnels, journalisation, etc. Se limiter aux méthodes de programmation ‘classiques’ conduit ainsi à une complexification du code, de son développement et de sa maintenance. Il a donc été introduit un nouveau concept permettant de gérer les aspects transversaux d’une application : la programmation orientée aspect. L’inversion de contrôle mise en œuvre par la programmation par aspect permet d’extraire les dépendances entre objets/modules (aspects techniques entrecroisés). C’est depuis l’extérieur de ces modules que se gèrent les dépendances. Elles sont spécifiées dans des composants du logiciel nommés aspects. AspectJ et la programmation orientée aspect AspectJ, une extension à Java, permet d’ajouter…

Méthode MVC
1
9.9/10
La méthode Modèle – Vue – Contrôleur 

La recherche en interactions homme-machine a permis le développement de modèles génériques et abstraits de systèmes interactifs. Ces recherches ont pour objectifs de mieux comprendre les systèmes interactifs existants, et à mettre en place une base commune de communication. Elles guident également vers des choix d’architecture logicielle lors du développement de nouveaux systèmes interactifs. L’architecture Modèle – Vue – Contrôleur également nommée méthode MVC s’inscrit dans la lignée de ces recherches. Lors de sa conception, le modèle MVC devait servir de solution générale permettant aux utilisateurs de manipuler des données volumineuses et complexes. A l’origine, ce sont les applications logicielles qui devaient faire usage de l’architecture MVC. Pourtant, aujourd’hui, ce se ont principalement les applications Web qui en font usage. Dans ce contexte, il est étonnant de constater que le modèle MVC fût conceptualisé quelques années avant l’utilisation du terme « Internet » en 1982. Et force est de constater qu’après 40 ans, la mécanique MVC reste toujours autant d’actualité. Mais le traitement de ce sujet n’en reste pas moins difficile malgré une base théorique de l’époque relativement condensée. L’évolution du concept au fil des années, ses différentes versions, ses nombreux domaines d’application, l’usage diversifié qu’en font les développeurs rendent…