Middlewares On Messages (MOM)

2 juin 2017

Le terme « middlewares on messages » (MOM) désigne une architecture logicielle basée sur des composants (les middlewares). Ces middlewares permettent l’échange de messages entre applications réparties sur un réseau. Globalement, un middleware n’est autre qu’une couche informatique intermédiaire au sein d’un système client serveur multi-tiers. Le middleware assure donc la standardisation des échanges de services entre les fournisseurs et les consommateurs. Ainsi, d’un point de vue purement théorique, il est possible de représenter la couche middleware comme un bus d’échanges inter-applications. Plus précisément, il existe deux principes de fonctionnement : le middleware objet et le middleware à messages.

Et concrètement pour les “middlewares on messages” ?

Avec les « middlewares on messages » (MOM), la relation est asynchrone et organisée autour de 2 types de composants :

  • Le « provider » ou « broker » : il s’agit du composant central du middleware, dont le rôle est de router les messages entre les applications.
  • Les clients : les applications qui échangent les messages (une application cliente peut jouer successivement le rôle d’émetteur et celui de récepteur des messages).

Le client envoie un message pour solliciter un service. Puis, ce message est acheminé par un service de messagerie vers le serveur. Une fois la requête demandée exécutée, le serveur poste à son tour une réponse destinée, comme il se doit, au client demandeur du service.

Bien entendu, ce mode de fonctionnement asynchrone est bien plus efficace pour gérer les files d’attente de demandes de service. D’autre part, le demandeur de service n’est pas bloqué en attente de la réponse. Il sera prévenu dès que celle-ci sera disponible. Ainsi, une architecture de type « middlewares on messages » (MOM) permet de développer des applications avec un couplage faible entre elles, les données n’étant échangées que par envoi ou lecture des messages qui transitent dans la couche middleware (aucun appel direct de fonctions entre 2 applications distinctes).

Enfin, soulignons que les applications MOM utilisent principalement deux patterns de communication : point-to-point et publish/subscribe.

Wrap Up

  • 5.5/10
    Note obtenue
  • 6.2/10
    Densité du rapport
  • 7.5/10
    Utilisabilité

Caractéristiques

  • Une note de 12/20
  • Année 2016
  • Présenté au CNAM ..(sur demande)
  • 31 pages

Points forts / Points faibles

  • + Contenu clair et lisible
  • + Des applications concrètes
  • + Une bonne base de travail
  • - Densité
  • - Analyse à approfondir

One Comment

  • PACNAM 2 juin 2017 at 6 h 26 min

    Bonjour,
    Pour vos questions, c’est par ici.

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *